5 choses que tu dois dire en entretien avant “je suis passionné.e”

Il y a une erreur, que l’on voit dans 90% des candidatures qui sont faites dans les industries passion (le sport, la musique, l’entertainment etc) . Surtout chez les personnes qui en sont encore au début de leur parcours.

Cette erreur, c’est d’être trop authentique. Je ne veux pas t’inciter à mentir, au contraire. Mais juste à réfléchir à la manière dont tu introduis tes lettres de motivation et tes entretiens.

A elle seule, cette erreur peut d’emblée produire un effet négatif chez ton interlocuteur.trice. Dommage de se tirer une balle dans le pied d’entrée de jeu. C’est comme un C.S.C. à la 3ème minute de jeu, on s’en serait passé 🙄

“Passionné.e de sport depuis mon plus jeune âge…”.

Et là tout s’écroule 😲

Mets-toi à la place de la personne qui te reçoit en entretien (ou lit ta lettre de motivation). Elle a probablement reçu énormément de candidatures. Et malheureusement pour toi, tu n’es sans doute pas la 1ère de sa journée. Ni la dernière.

Donc ce que cette personne cherche, c’est un point différenciant auquel s’accrocher. Quelque chose qui va démarquer ta candidature. Qui va lui donner envie de rebondir, de te poser une question. Ce qui lui permettra ensuite de dire “Mais si tu te souviens, c’est celui.celle qui …”.

Et s’il y a bien une chose qui ne créera pas de différence quand tu candidates dans une industrie passion .. c’est justement ta passion.

Même si c’est elle qui te pousse à candidater, ce n’est pas elle qui te permettra d’obtenir le job ou le poste. Tout simplement parce que les recruteurs du sport business et des autres industries passion ne cherchent pas de passionné.e.s.

Avec des passionné.e.s on remplit des stades. Mais c’est avec des professionnel.le.s qu’on fait tourner une boîte.

Chez BOOST, c’est une erreur à laquelle on est souvent confronté, et on prend le temps de la corriger avec toutes les candidatures qu’on reçoit. A force de prendre ce temps, on s’est dit qu’on allait écrire notre TOP 5️⃣ des choses que tu dois dire en entretien avant de parler de ta passion.

Prêt.e ? Go 👇

Voici 5 éléments dont tu dois parler avant de citer le mot passion lorsque tu te présentes :

💠 1. Une ou plusieurs expertises métiers : le sport n’est qu’une industrie dans laquelle tu souhaites évoluer. Ce n’est pas un métier. La réponse à “quelles sont vos principales compétences ?”, c’est généralement “la gestion de projet” plus que “le sport”.

💠 2. Une remarque sur l’industrie, une tendance .. bref tout ce qui peut donner envie à ton interlocuteur.trice de rebondir et de lancer une discussion. Tout ce qui va permettre de sortir du contexte classique de l’entretien. On ne te demande pas d’envoyer des punchlines comme “Je suis très intrigué.e par le rôle de la transnationalisation des expertises sociétales dans l’organisation d’évènements sportifs internationaux”. Mais rien qu’une remarque comme “L’eSport prend de plus en plus de place et je crois beaucoup à son utilisation par les annonceurs”, c’est déja du bonheur pour un.e recruteur.se.

💠 3. Une question sur l’organisation à laquelle tu candidates : classique mais redoutablement efficace pour montrer que tu t’es intéressé.e à leur activité et surtout à leur actualité. “J’ai vu que vous aviez récemment lancé un nouveau projet à dimension environnementale et je suis moi-même très attentif à ces enjeux”. Ca te permet une nouvelle fois de donner une information sur toi, mais en parlant d’eux 😎

💠 4. Une question pour la personne à qui tu t’adresses : on ne le répètera jamais assez, les gens adorent parler d’eux. C’est humain, et c’est la base des relations. Donc tu n’as qu’à donner l’opportunité en posant une question sur le rôle de la personne dans l’organisation, sur ce qu’elle pense de tel projet, de telle idée. Le but est qu’elle puisse s’exprimer, et ça prépare le dernier point 👇

💠 5. Rebondir sur ce que ton interlocuteur.trice a dit plus tôt : si les gens adorent parler, il en faut qui adorent écouter. Mais surtout, qui savent écouter. Ce n’est pas facile d’avoir une bonne écoute. Si tu arrives à poser une question en lien avec ce que la personne en face de toi a dit plus tôt dans l’entretien (ou a publié sur Linkedin dans le cadre d’une LM), tu lui montres que tu l’as écoutée. Et ça c’est priceless, parce que ce n’est plus un entretien, ce n’est pas une question préparée à l’avance. C’est une discussion.

On y est. Tu peux le dire maintenant que tu es fan du FC Nantes 🐥💛💚.

Mais maintenant, ce n’est plus ton accroche, tu as eu le temps d’en dire bien plus sur toi que “je suis fan de sport”. Donc c’est juste une anecdote personnelle que tu donnes à la personne. Ce n’est plus ce que tu présentes comme la raison #1 pour laquelle elle devrait t’embaucher.

Tu n’as plus qu’à réécrire ton pitch d’intro 😉

Au passage il y a 2 autres choses que tu peux faire :

👉 Tagger sur mon poste LinkedIn les personnes de ton réseau qui pourraient être intéressées par cet article

👉 Me laisser tes coordonnées et tes questions sur ce formulaire si tu veux recevoir plus de contenus similaires : https://form.typeform.com/to/wD8u9p5o

Merci d’avoir lu jusqu’ici .. et à bientôt !

PE, co-founder de BOOST

Suis nous sur LinkedIn :

Co-founder de BOOST, recrutement, chasse de pépites et accompagnement de carrière dans tous les univers passions (sport, entertainment ...)

Co-founder de BOOST, recrutement, chasse de pépites et accompagnement de carrière dans tous les univers passions (sport, entertainment ...)