5 raisons de commencer ta carrière dans le sport business en agence

Novembre 2012, entretien téléphonique pour intégrer la Chaire Internationale de Marketing Sportif de l’ESSEC.

« Paul-Edmond, quel serait ton métier idéal dans le sport d’ici 15 ans ?

Je ne sais pas quel métier exactement, mais j’aimerais pouvoir travailler sur le Tour de France, Roland-Garros et les JO. Ce sont les 3 événements sportifs qui me font le plus rêver. »

En formulant cette réponse, je me souviens m’être dit « si tu fais ça coco, tu auras déjà fait une belle carrière ! ».

Ce dont je ne me rendais pas compte à l’époque, c’est qu’en entrant en agence, un milieu dont personne ne m’avait parlé pendant mes études, j’allais pouvoir cocher ces 3 cases en seulement quelques années.

Quand tu cherches un job ou un stage dans le sport business, on te parle beaucoup des fédérations, des clubs, des ligues (les ayants-droits) ou des annonceurs (les sponsors), ou encore des médias.

Mais il y a plein de choses qu’on ne te dit pas sur l’intérêt de commencer en agence. Notamment le fait que c’est LA voie royale pour démarrer ta carrière dans le sport.

En quittant SPORTFIVE, j’en ai profité pour faire un petit bilan de mes 7 années en agence. Et je me suis rendu compte à quel point ça m’avait permis de grandir. En regardant de plus près, j’ai retenu 5 raisons principales :

1️⃣ En agence, tu n’es qu’un intermédiaire

2️⃣ Le milieu des agences est ultra concurrentiel

3️⃣ C’est en agence que le turnover est le plus important

4️⃣ Tu bosses toujours sur les projets des autres

5️⃣ Les agences sont des usines à stagiaires

Présenté comme ça, ça ne fait pas rêver. Pourtant ce sont 5 excellentes raisons. Voici pourquoi.

1️⃣ En agence, tu n’es qu’un intermédiaire

C’est le résumé classique du rôle d’une agence, fait par les personnes .. qui n’ont jamais travaillé en agence. Pour moi, il s’agit justement de la plus grande force de ce métier d’agence au sein de l’industrie du sport.

Ton rôle est de mettre en relation des organisations. Ce qui implique de rencontrer des personnes, de créer des relations, de s’intéresser aux intérêts de chacun.

Et cela entraîne automatiquement 2 choses :

  • Tu vas vite développer une très bonne compréhension du fonctionnement du sport business / qui en sont les acteurs, quelles sont leurs relations, quels sont leurs enjeux … ce qui est fondamental pour bien appréhender l’ensemble de l’industrie.
  • Tu vas très vite te constituer un réseau en externe par le jeu des relations clients, prestataires, fournisseurs etc .. et en interne avec des personnes expertes de leur sujet (des créas, des experts du digital, des social media …). Autant de personnes qui vont te permettre de découvrir différents métiers et te faire bénéficier de leur expertise.

Alors oui, tu ne seras pas aussi expert du fonctionnement d’un ayant-droit que quelqu’un qui aura passé 3 ans dans un club ou une fédé. Mais tu auras développé 2 atouts fondamentaux pour la suite de ta carrière : une compréhension globale de l’industrie, et un réseau hyper diversifié.

Pas trop mal comme programme pour un premier job non ?

2️⃣ Le milieu des agences est ultra concurrentiel

En agence, la concurrence est protéiforme, éclatée, et un nouvel acteur peut arriver chaque jour. Il y a très peu de barrières à l’entrée.

Que ce soit les agences indépendantes spécialisées, petites et agiles, les énormes groupes de pub qui lancent tous leur propre agence dédiée au sport, ou les incontournables mastodontes du secteur, il y a énormément d’acteurs. Et tous se battent pour les clients les plus prestigieux (et les plus rentables 🤭).

Les agences sont donc en permanence obligées de se réinventer, d’innover, d’anticiper les attentes du marché, de dénicher le prochain prestataire innovant, la prochaine techno révolutionnaire. En bref, un environnement dans lequel tu vas sans cesse découvrir de nouvelles choses, si possible avant les autres.

Il n’y a aucune situation de monopole. Si tu commences dans une fédération, ou une ligue, tu es automatiquement en situation de monopole. Tu es la seule organisation à délivrer la licence de ton sport ou à remettre le titre de champion de France de telle discipline. Bien sûr tu es en concurrence avec les autres sports pour attirer des partenaires, des médias, des licenciés. Mais personne ne peut venir te concurrencer sur ton produit. Et l’histoire nous montre que les organisations en situation de monopole sont rarement les plus innovantes.

Sans faire du Che Guevara, en agence, soit tu avances, soit tu tombes.

3️⃣ En agence le turnover est plus important qu’ailleurs

Je ne m’étale pas sur les avantages que tu trouveras à travailler avec une grande variété de profils, on en parlera dans la 5ème et dernière raison (coucou amis stagiaires 👋).

Ici, je veux parler du turnover des salarié.e.s. Et qui dit turnover, dit opportunité.

Le sport business est (malheureusement) encore trop souvent un petit milieu où on ne recrute que des personnes qui font déjà partie de l’industrie. On pourrait en parler des heures mais c’est un autre sujet. Donc quand un poste est ouvert quelque part, il libère une place pour quelqu’un qui viendra, dans 90% du temps, du milieu. Et en l’occurrence c’est en agence que cela bouge le plus.

La conséquence pour toi ? Ça peut être un poste qui se crée, un poste qui se libère au dessus, une réorganisation. Donc une carte à jouer pour progresser au sein de ton organisation. Plus il y a de mouvement, plus il y a d’opportunités. Et c’est en agence qu’il y a le plus de mouvements. Ensuite, à toi de saisir les opportunités !

4️⃣ Tu bosses toujours sur les projets des autres

Ton intérêt doit être celui de ton client. C’est peut-être la meilleure définition de la notion de « service client ». En agence, tu bosses sur les projets de ton client, sur son partenariat, pour lui permettre d’atteindre ses objectifs et être au service de sa raison d’être (si tu as la chance d’avoir un client qui en a une et qui a compris que le sport était un formidable vecteur pour l’exprimer).

Dans un univers ultra concurrentiel comme le milieu des agences, c’est la meilleure manière de fidéliser ton client. En bref, si tu veux servir l’intérêt propre de ton organisation, c’est l’intérêt final de ton client que tu dois viser.

Et se confronter à la relation client, à la recherche permanente de satisfaction de tes interlocuteur.trice.s est probablement un mode de pensée dont tu auras besoin toute ta vie, quelle que soit la suite de ta vie professionnelle.

5️⃣ Les agences sont des usines à stagiaires

C’est bien connu, les agences sont des usines à stagiaires. Chaque équipe, parfois chaque personne, a son stagiaire. Pourquoi ? Parce que les marges réalisées sur les projets sont faibles. Donc on vend une prestation à un client, en valorisant le prix d’un chef de projet et finalement, c’est un stagiaire qui s’en occupe. C’est de bonne guerre (surtout quand ça ne nuit pas à la qualité de la prestation et quand ça permet au stagiaire de faire ses armes).

Mais pour toi qui commence dans l’industrie du sport, ce n’est pas ça l’avantage. Ce n’est pas de pouvoir dire à tes potes ou à tes parents « j’ai un stagiaire ». Ce n’est pas de pouvoir doper artificiellement ta marge en vendant ton temps à toi et en faisant bosser ton stagiaire à ta place (pendant que tu bosses sur un autre projet que tu as lui aussi vendu).

Le vrai avantage pour toi, c’est de voir défiler tous les 6 mois 5, 10, 20 stagiaires. En tant que manager, à chaque nouvelle promotion de stagiaires, c’est autant de personnes qui vont :

  • Te poser des questions sur ton métier, te challenger, te faire remarquer que même si « on a toujours fait comme ça », « ça n’a aucun sens » et qu’ « aujourd’hui il y a des outils pour faire beaucoup mieux ». Bref, te faire progresser
  • Te confronter à un mode de management différent : chacun.e a des attentes différentes vis à vis de son management. Et c’est d’autant plus intéressant avec des stagiaires qui débutent et n’ont pas toujours le recul nécessaire pour exprimer ce qu’ils attendent de toi. Un laboratoire parfait pour découvrir le management en entreprise
  • Te donner du feedback sans filtre : à chaque promotion de stagiaires, tu vas travailler avec de nouvelles personnalités. Des gens qui ne te connaissent pas et vont se faire un avis sur toi. Des personnes à qui tu vas pouvoir demander comment ils te perçoivent, quelle trace tu vas leur laisser. Et tous les 6 mois tu vas pouvoir recommencer, avec de nouvelles personnalités, de nouveaux caractères. Une mine d’or pour apprendre à se connaître et continuer à progresser

Dans les paradigmes traditionnels d’organisation, on pense souvent qu’on apprend principalement des personnes qui sont « au-dessus » de nous (hiérarchiquement).

Mais en 3 ans, tu vas changer de boss combien de fois ? Peut être une fois ? Dans le même temps tu auras vu passer 6 promos de stagiaires. Soit 30 personnes s’il y en a 5 dans ton environnement proche.

Je suis curieux de savoir qui peut prétendre à lui ou elle seul.le avoir autant de choses à t’apprendre que 30 personnes.

PS : bien entendu, tout cela ne fonctionne que si tu considères vraiment tes stagiaires et leur donnes la possibilité de te challenger, de te faire des feedbacks honnêtes, d’exprimer leurs opinions etc … mais là encore, c’est un autre sujet 😉

Il y a probablement encore bien d’autres excellentes raisons de commencer ta carrière en agence. Mais ce sont ces 5 là que j’ai retenues.

Maintenant 2 choses :

👉 D’accord ou pas, ça m’intéresse d’avoir ton avis en commentaires sur mon post LinkedIn

👉 Tu aimerais plus de contenus de ce type ? Tu as d’autres questions que tu souhaiterais voir abordées ? Laisse moi tes coordonnées et tes questions sur ce formulaire : https://form.typeform.com/to/wD8u9p5o

PE, co-founder de BOOST

Co-founder de BOOST, recrutement, chasse de pépites et accompagnement de carrière dans tous les univers passions (sport, entertainment ...)

Co-founder de BOOST, recrutement, chasse de pépites et accompagnement de carrière dans tous les univers passions (sport, entertainment ...)